Par France Michel et Céline Michel

Mise à jour du 24 mai 2020 : Malheureusement, André Falardeau est décédé, le 18 mai 2020, des suites d’une chute. Il vole maintenant vers d’autres cieux!

André Falardeau, maintenant guéri de la COVID-19.

Notre oncle André Falardeau (frère de notre mère Pauline, et père de Daniel et de Raymond Falardeau, membres de l’Amicale) a déjà fait l’objet d’un article sur notre site. Il est l’un des derniers anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale encore vivants. Aujourd’hui, il peut accrocher une 14e médaille à son tableau : celle de SURVIVANT OFFICIEL DE LA COVID-19!

En 1939, à 17 ans, il ment sur son âge afin de pouvoir s’enrôler dans l’armée canadienne et défendre son pays, trop jeune encore pour connaître la peur…

En 1941 et 1942, il est de service en Alaska. Il contribue à la protection des installations américaines contre les Japonais. Puis, André est envoyé vers les îles Britanniques. Pilote, il fait partie du groupe Bomber Command. Il est basé à York, au nord de l’Angleterre. Il pilote principalement des bombardiers légers Fairey Battle. Il fait face aux Allemands. Heureusement, il a le bonheur de pouvoir rentrer sain et sauf au pays à la fin des hostilités, en 1945.

André Falardeau sur un bombardier, guerre 1939-1945.

En 2012, les anciens combattants du Bomber Command ont été honorés à Londres par la reine Elizabeth II et le gouvernement du Canada annonce que, pour reconnaître les services rendus par les anciens combattants du Bomber Command, il les autorisait à porter une barrette spéciale sur le ruban de leur Médaille canadienne du volontaire. C’est donc un honneur qui a été reconnu à André Falardeau.

Médailles d’André Falardeau, la deuxième étant la Médaille canadienne du volontaire, avec la barrette du Bomber Command.

Il habite aujourd’hui à la Maison Paul-Triquet, à Québec, une résidence spécialisée destinée aux anciens combattants. (C’est là que notre père Claude Michel, lui aussi un ancien combattant, a vécu ses dernières années avant de nous quitter en 2008).

Chaque mois de novembre ramène avec lui son jour du Souvenir, celui où on se rappelle de tous ces militaires qui ont combattu pour le triomphe de la paix. André peut alors porter avec fierté les médailles qui démontrent que lui aussi a contribué à un avenir meilleur pour nous tous.

Le 12 avril 2020, lorsque notre cousine nous a annoncé qu’après déjà quelques jours de symptômes, André avait reçu un test positif à la COVID-19, nous avons tout de suite su que ce serait un gros combat, peut-être même son dernier… La fièvre l’a accablé pendant plusieurs jours, mais il a toujours son âme de combattant, même devant cet ennemi invisible. Il ne se plaint pas, il tousse, mais têtu, il ne connaît pas l’abandon! Il a les reins amochés, mais ce n’est pas « une p’tite grippe » qui va l’achever…

À un stade plus avancé de la maladie, on propose à la famille de transférer André à l’hôpital mais, pour ne pas le perturber plus, celle-ci décide qu’il demeurera sur le plancher des combattants. Il n’y avait pas de différence entre les soins qu’il aurait reçus en milieu hospitalier et ceux qu’il recevait déjà à la Maison Paul-Triquet.

Puis, contre toute attente, la fièvre plafonne et commence à rebaisser. Testé à plusieurs reprises, une fois la fièvre tombée, André attend de recevoir deux fois de suite la confirmation de deux tests négatifs. Ce qu’il a eu aujourd’hui, le 7 mai 2020. IL EST OFFICIELLEMENT GUÉRI !
Non, il n’est pas prêt pour son dernier salut!!! Ce n’est pas la COVID qui va venir le chercher, mais sûrement sa Doreen, quand IL l’aura décidé.

Notre oncle, WOW, après toutes ces années oui, tu es encore un héros! Continue de nous inspirer à tous les niveaux!

Si vous voulez en connaître plus sur son parcours de combattant, lisez cet article du Soleil : Deux vétérans ont triché sur leur âge pour servir leur patrie ou relisez l’article publié sur notre site, Un Falardeau aux commandes de bombardiers.

  1. Mario Falardeau says:

    Mes plus sincères condoléances à ses proches et descendants et à toi France et à votre mère. Il a su répondre « présent » à l’appel du devoir. Une vie bien remplie. Je pense que St-Pierre va lui demander si par hasard il ne tricherait pas sur son âge pour entrer au paradis…Vous pouvez reposer en paix André. Mission accomplie.

  2. Georges Falardeau says:

    Bonjour France
    Lorsque vous avez publié un artiicle sur la carrière militaire de votre oncle André, j’avais éprouvé beaucoup d’admiration pour cet homme. En lisant à nouveau un article sur sa guérison du covid 19, j’ai été étonné par son courage et de cette vlonté de vivre. Aujourd’hui le 23 mai en lisant les avis décès, j’ai été attristé d’apprendre le décès de votre oncle André. Je voudrais offrir à votre mère mes plus sincèles condoléances ainsi qu’à vous même et à toute la famille de André, qu’il repose en paix.

  3. Falardeau François says:

    Bravo André, restez avec nous encore longtemps. Dans moins de deux ans, vous vous ajouterez aux Falardeau centenaires et qui sait, pourquoi pas devenir le plus vieux de l’histoire des Falardeau! Merci pour avoir défendu notre liberté.

    Et merci à Céline et France pour nous avoir fait part de cette bonne nouvelle.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.