(Ce texte de François Falardeau avec la collaboration de Georges Falardeau a été originalement publié dans Le Feu Ardent, volume 4, numéro 3, octobre 2014.)

Voici la photo provenant de Réjean Falardeau d’un document présentant une hypothèse élaborée par The Historical Research Center sur l’origine du nom Falardeau :

Family Name History Falardeau

Voici le texte anglais suivi d’une tentative de traduction : 

The Historical Research Center Family Name History Falardeau The French family name Falardeau is classified as being of nickname origin.  Surnames which are derived from a nickname are said to constitute one of the widest and most varied class of family names. This particular category encompasses many different types of origin. The most obvious are those names which are based on a physical characteristic or personal attribute of the initial bearer. In this particular instance, the surname Falardeau derives from the Old High German word “falla” which means red/blond. Thus, we can say, that the original bearer of the surname Falardeau would have been a person with reddish-blond hair. During the Middle Ages, and before the hereditary family surname system was instituted, it was a practice to adopt a second name to be able to differentiate one individual from others with the same personal name. Documented variants of the surname Falardeau include Fallard and Falla.

One of the earliest references to this name or a variant is a record of one Jean Falardeau, who married Jeanne Coutault, in Saintonge, in the year 1624. The name of Louise Falardeau is listed in Saumur, Maine-et-Loire, while the christening of Guillaume Falardeau, the son of Jean Falardeau, took place in 1656, in Bignay, Charente-Maritime. Research is of course ongoing and this name may have been documented even earlier than the dates indicated above. Notable bearers of this surname include Michael Falardeau, the merchant who died in 1852 and chevalier Falardeau, a painter who died in 1890. While the use of hereditary family names began in France in the twelfth century it is not until the sixteenth century that the practice became firmly established among the general populace.

BLAZON OF ARMS: Azure, a lion argent, between three cloves of the same.

Translation: Azure (blue) symbolizes Venus and denotes fidelity.

CREST:   Three ostrich plumes, proper.

ORIGIN:  FRANCE.

Traduction :

The Historical Research Center

Histoire du patronyme Falardeau

Le patronyme français Falardeau est classé comme un surnom.

Les patronymes dérivés d’un surnom constituent la classe de patronymes la plus variée. Cette catégorie comprend des patronymes d’origines diverses. La plus courante est l’origine basée sur une caractéristique physique ou un attribut particulier du premier porteur du nom. Dans le présent cas, le nom Falardeau vient de l’ancien dialecte haut-allemand falla qui signifie « roux/blond ». Par conséquent, on peut dire que le premier porteur du patronyme Falardeau aurait été une personne à la chevelure rousse-blonde. Au Moyen-Âge, et avant que soit institué le système de patronymes héréditaires, il était d’usage d’adopter un second nom pour pouvoir différencier un individu des autres porteurs du même nom. Des variantes documentées du patronyme Falardeau incluent Fallard et Falla.

Une des premières références à ce patronyme ou à une variante porte sur Jean Falardeau, qui a marié Jeanne Coutault, en Saintonge, en l’an 1624. Le nom de Louise Falardeau est mentionné à Saumur, dans le Maine-et-Loire, tandis que le baptême de Guillaume Falardeau, le fils de Jean Falardeau, a eu lieu en 1656, à Bignay, en Charente-Maritime. La recherche se poursuit évidemment et le patronyme peut avoir été retrouvé même plus tôt que les dates indiquées plus haut. Parmi les porteurs importants du patronyme, mentionnons Michael Falardeau, le marchant décédé en 1852 et le chevalier Falardeau, un peintre décédé en 1890. Bien que les patronymes héréditaires aient commencé au 12e siècle, ce n’est pas avant le 16e siècle que la pratique a été bien établie dans la population en général.

Blasonnement : Azur, un lion argent, entre trois trèfles de même.

Explication : l’Azur (bleu) symbolise Vénus et annonce la fidélité.

Trois plumes d’autruche, proper???

Origine :  France

Explications fournies par Georges Falardeau à la suite d’une recherche sommaire

Proper : That which is adapted to a particular use. Dans ce cas-ci, cela fait référence aux plumes d’autruche.

Dans la cimaise d’un blason, ce sont les plumes d’autruche qui sont les plus utilisées. Lors de combats, les plumes attachées au casque faisaient paraître le combattant beaucoup plus grand.

La plume d’autruche est un symbole guerrier en raison peut-être du caractère combatif de cet oiseau.

Pour ce qui est des trois trèfles, selon quelques-uns, ils signifient un pays abondant en fourrage. Symbole de prospérité sans doute parce qu’il est une plante fourragère. Si la fleur a une queue, il faut le spécifier dans la description.

Pour ce qui est du lion, c’est  un symbole de force et d’adresse. Je n’ai pas fait de recherches comme tel, parce que dépendant de sa position, soit tournée vers la gauche ou la droite, la définition n’est pas la même. Au 13e siècle, le lion d’une armoirie n’avait qu’une seule queue, exceptionnellement regardant à droite, au 16e siècle, une seule queue.

Dans le cas du casque qui orne l’écu, la positon soit à gauche, de face, à droite, a aussi une signification différente. Le nombre de grilles qui le ferment permet de reconnaître le titre que portait le gentilhomme. Ce genre de casque à visière semble être du 16e siècle.

Un autre élément du casque, ce sont les décorations.  Dans ce cas-ci, vous remarquerez que le mouchoir qui orne le casque est un morceau d’étoffe ou de cuir, pour certains c’était une décoration, pour d’autres un moyen de protection supplémentaire. Quant aux lambrequins (rubans d’étoffe entourant l’écu), ils servent de soutien au cimier qui entoure le casque.

Suites à donner

J’ajoute cette hypothèse aux nombreuses autres, tout en étant conscient que le texte présente quelques erreurs et que nous ignorons ses sources. Nous reviendrons sur l’ensemble des hypothèses élaborées jusqu’ici, même si pour l’instant nous ne possédons aucune certitude.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.