(Ce texte de François Falardeau a été originalement publié dans le Bulletin mensuel de l’Amicale généalogique Falardeau, volume 2, numéro 4, avril 2009.)

Jusqu’au 6 février 2006, il y avait, dans ce qui constitue aujourd’hui la ville de Québec, deux rues Falardeau, ou plus précisément une rue Falardeau et une rue Louis-Falardeau. Dans le cadre de l’harmonisation des noms de rues, rendue nécessaire par le regroupement municipal du 1er janvier 2002, une des deux rues devait changer de nom. Ce fut la rue Falardeau qui disparut. Je vous présente aujourd’hui un peu d’histoire sur ces deux rues, basée en bonne partie sur des informations trouvées sur le site de la ville de Québec.

Vers 1875, une rue du quartier Saint-Sauveur reçoit le nom de Falardeau, en l’honneur du notaire Louis Pierre Falardeau, bienfaiteur de l’Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur de Québec. À compter du 15 décembre 1986, elle prendra le nom de rue Louis-Falardeau. Le notaire Louis Pierre Falardeau est né le 28 août 1824 à Québec. Il est un descendant de Jean François Falardeau, dernier enfant de Guillaume et Marie Ambroise Bergevin. Notaire de profession, il agira notamment comme procureur de la communauté des Sœurs de la Charité de Québec, responsables de l’Hôpital général. Quand les sœurs sont chargées par l’Église d’ouvrir un second établissement, dans le faubourg Saint-Sauveur, le notaire Falardeau, qui agit déjà comme procureur de la communauté, contribue à la fondation du nouvel hôpital en faisant donation aux religieuses d’un terrain de 20 arpents et d’une somme de 4000 $. L’hôpital l’Hôtel-Dieu-du-Sacré-Cœur est fondé officiellement le 8 septembre 1873 par l’archevêque de Québec, monseigneur Elzéar-Alexandre Taschereau. Louis Pierre mourra quelques années plus tard, le 8 novembre 1881, à Québec. Comme nous l’avons vu, la rue Falardeau portait déjà son nom au moment de sa mort. Elle est située entre les deux hôpitaux précités, près du parc Victoria et de la rivière Saint-Charles.

Quant à l’autre rue Falardeau, elle avait été nommée ainsi le 29 décembre 1959. Elle devait son nom à Oscar Falardeau, propriétaire du terrain où elle avait été tracée. Elle était située assez près de l’endroit que Georges Falardeau a identifié dans des articles précédents comme le berceau de la famille Falardeau à Loretteville. Plus précisément, elle partait du boulevard de l’Ormière à droite, deux rues au nord de la rue Chauveau. Le toponyme rue Fauvet, déjà existant, a été étendu à la rue Falardeau.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.