(Extrait du Bulletin mensuel de l’Amicale généalogique Falardeau, volume 1, numéro 11, décembre 2008.)

Papa (Philippe Falardeau sénior), né le 11 septembre 1909 à Montréal et décédé le 8 mai 1978 à Montréal, et sa soeur Violette, née le 14 novembre 1923 à Montréal et y vivant toujours, ont travaillé sur la généalogie des Falardeau durant de nombreuses années. Papa est allé chercher de l’information un peu partout dans des presbytères, dans des bibliothèques d’archives, etc.

Philippe Falardeau en 1967.

 

Violette Falardeau.
Photo : François Falardeau.

Même s’il n’a pas fréquenté l’école longtemps (une huitième année, je crois), mon père était un homme très cultivé. Il a fait du théâtre avec Ti-Zoune père, Amanda Alarie, la Poune, Ovila Légaré, etc. Maman lui a demandé de choisir entre elle et le théâtre; il a choisi ma mère. Il s’est occupé de politique pour Antonio Élie de la défunte Union Nationale, il connaissait Maurice Duplessis, Daniel Johnson père et bien d’autres. Il s’est converti au Parti Québécois lorsque Jean-Jacques Bertrand est devenu chef de l’Union Nationale à la place de Jean-Guy Cardinal. Il a travaillé durant la crise à la Commission des liqueurs au pied du courant (De Lorimier et Notre-Dame), il a été briqueteur de métier, il a travaillé sur plusieurs chantiers. Les dernières années, il était commerçant. Mon père a toujours été en avant de son temps; il possédait plusieurs livres, dont la majorité des livres de la collection Gagnon. Il était un passionné d’histoire. Mon père était pour nous un grand homme même s’il était petit de taille.

Lorsque qu’il est tombé malade (thrombose cervicale qui le laissa sans usage de langage, d’écriture et de mémoire présente en plus de le confiner à une chaise roulante), il a demandé à ma tante Violette de continuer son travail. Travail que j’ai transcrit et réaménagé de façon à bien distinguer les générations et leurs descendances. Il contient sans doute des erreurs et je serai heureux de corriger celles qui me seront signalées. 

Si des gens sont intéressés à me rejoindre par courriel (philippe_falardeau@hotmail.com) en me donnant certaines informations sur leurs aïeuls (nom, date de naissance, de mariage, nom du conjoint), peu importe l’information qu’ils auront de disponible, il me fera un plaisir de leur répondre. Et peut-être pourront-ils ainsi m’aider à compléter le travail de mon père. Le document de mon père, incluant tous les Falardeau qu’il a recensés, contient 747 pages. J’ai commencé à entrer les données sur un logiciel de généalogie qui peut être hébergé gratuitement sur le web sur Planète Généalogie.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.