Pour moi, ça demeure une énigme. Pourquoi en effet certains descendants de Jean Langevin et Marguerite Dubois ont-ils pris le nom de Falardeau à certains moments de leur vie et pour leur descendance alors que d’autres, souvent frères ou sœurs de ces derniers, sont demeurés des Langevin?

L’origine de la famille

Avant d’aller plus loin, situons d’abord cette branche des Langevin. Ceux-ci n’ont aucun lien de parenté connu avec Jean Bergevin dit Langevin, père de Marie Ambroise Bergevin, épouse de Guillaume Follardeau, ancêtre commun des Falardeau d’Amérique. Elle descend plutôt de Michel Pageot et Louise Thori, de Saumur en Anjou.

Le fils de ces derniers, Urbain, est le premier de la lignée à s’établir en Nouvelle-France et aussi le premier à adopter le surnom de Langevin. Il épouse à Québec, le 24 avril 1775, Marie Françoise Chevalier Decourcelles, veuve d’Étienne Simon Masurier. Marie Françoise avait eu au moins quatre enfants de son premier mariage, Marie Josephe, Simon, Louis et Marie Charlotte.

Le couple Pageot-Chevalier Decourcelles aura au moins deux enfants, Urbain, décédé à 18 mois le 15 octobre 1776 et Marie Élisabeth, décédée le 7 janvier 1780 âgée d’environ trois ans. La mère décède le 8 décembre 1777. Devenu veuf, Urbain épouse à Québec le 18 mai 1778, sous le nom d’Urbain Pageot dit Langevin, Marie Joing (ou Joain). Ils auront au moins sept enfants : Urbain, Marie Hélène, Joseph, Marie Julie, Charles, Barbe Amable et Marie Archange.

 

Leur fils Urbain épouse Marie Josephte Vallieres ou Vallière, veuve de Joseph Langlois. Ils auront au moins deux fils, Jean (1801) et Louis (1807) Langevin (le Pageot a disparu) et une fille Marie Marcelline (1817).

Les premiers Falardeau

C’est avec les enfants de Jean Langevin, probablement le premier fils d’Urbain et Marie Vallieres, qu’on voit apparaître les premiers Falardeau. Jean épouse Marguerite Dubois le 3 juillet 1821. Et c’est alors que l’intrigue prend toute son ampleur, car les quatre garçons auront au moins un enfant identifié comme Falardeau à un moment de sa vie, mais seulement deux auront une descendance Falardeau.

Le couple Langevin-Vallieres aura au moins neuf enfants : Jean Baptiste (1822), Marie Louise (1823), François Xavier (1825), Modeste (1827), Marie Marguerite (1828), Flavie (1830), Éléonore (1835), Philomène (1838) et Marie Élisabeth (1840).

Les fils de Jean Langevin et Marie Josephte Vallieres

Nous ne poursuivrons qu’avec les fils, les filles n’ayant pas eu la possibilité de transmettre leur patronyme à leurs enfants.

Leur premier fils, Jean Baptiste Langevin, né le 23 mars 1822 à Saint-Nicolas (l’officiant indique Nanson? dit Langevin, on ne sait d’où vient ce nom), épouse Monique Bolduc le 5 octobre 1841 à Saint-Nicolas. Le couple aura au moins huit enfants (ordre incertain, et une est identifiée comme adoptive), tous ceux dont nous avons trouvé le baptême étant baptisés sous le patronyme Langevin :Rosalie (mineure à son mariage en 1858, on la dit fille adoptive), Jean (1842), Marie Adéline (1844), Émilie (mariée mineure en 1867), François Xavier (1849), Julie (1851), une seconde Julie (sans doute née après le décès de la première le 15 octobre 1853, mariée mineure le 5 juillet 1870), et Louise (1855).

Allez savoir pourquoi, François Xavier, Langevin à son baptême, est identifié comme François Xavier Falardeau à sa sépulture le 12 février 1851. C’est à notre connaissance la première mention du patronyme Falardeau dans cette famille, mais pas la dernière!

inhumation fx langevin falardeau 1851 2 12

Encore plus curieux, à la sépulture de la première Julie le 17 octobre 1853, on identifie son père comme Jean Langevin mais dans la marge on écrit Julie Falardeau!

inhumation julie langevin falardeau 1853 10 17

Comme c’est à leur décès prématuré qu’on mentionne le nom Falardeau, ce n’est donc pas par cette lignée que se perpétue le nom Falardeau.

Le troisième fils du couple Langevin-Vallieres (nous inversons la présentation des deuxième et troisième fils), François Xavier Langevin, né le 24 janvier 1827 à Saint-Nicolas, épouse Marie Louise Fontaine le 10 août 1847 à Saint-Chrysostome. Ce couple aura au moins cinq enfants : François Xavier (1848), Pierre (1850), Elzéar Théophile (1851), Marie Clorinthe (1853) et enfin Marie Emma, née le 3 avril 1862. Si les quatre premiers sont appelés Langevin à leur baptême, à celui de Marie Emma le père est appelé François Xavier Falardeau, et sa fille Marie Emma Falardeau et non Langevin. Comme il s’agit d’une fille, elle ne transmettra pas à sa descendance le nom Falardeau.

baptême Emma Falardeau 1862

Une première lignée de Falardeau

C’est d’abord par le deuxième garçon, Modeste, que le changement est survenu, mais pas pour tous ses descendants comme nous le verrons plus loin. Modeste épouse Julie Fontaine (sœur de Marie Louise qui a épousé François Xavier) le 21 septembre 1847.

Ce couple aura au moins 10 enfants : Octave (1848), Pierre (1850), Stanislas (1853), Jean Baptiste (1855), Georges Édouard (1857), Louis (1859), Marie Célina ou Délina (1861), Guillaume (1863), Évariste (1866) et Marie Philomène (1869). Allez savoir pourquoi, tous sont baptisés sous le nom de Langevin, sauf un, Évariste, le neuvième, baptisé Évariste Falardeau, fils de Modeste Falardeau et Julie Fontaine.

baptême Évariste Falardeau 1866 3 18

Si nous ne savons rien pour le moment d’éventuels enfants d’Évariste, nous savons par contre qu’au moins quatre de ses frères, pourtant baptisés sous le patronyme Langevin, ont adopté pour eux-mêmes et au moins une partie de leur descendance le patronyme Falardeau. Ce sont Octave, Jean Baptiste (devenu Johnny), Guillaume (devenu William) et Louis.

Quatre fils de Modeste ayant une « descendance Falardeau »

Octave Falardeau dit Langevin

Octave Langevin naît le 2 octobre 1848 à Saint-Jean-Chrysostome. À son mariage avec Éloïse Roberge le 9 janvier 1872 à Tingwick, il est identifié comme Octave Falardeau dit Langevin, cultivateur, fils de Modeste Falardeau dit Langevin… en présence de Modeste Falardeau, père de l’époux (seule la mariée signe).

Le couple aura au moins neuf enfants : Joseph Ludger (1872), Joseph Évariste (1874), Marie Sara (1876), Johnny (1878), Georges (1880), Marie Anne Robertine (1882), Marie Régina Addée (1884), Joseph Arthur Hector (1886) et Marie Béatrix (1888). Tous sont baptisés sous le seul patronyme Falardeau. Nous ne connaissons pas les descendants de ces enfants mais il serait surprenant qu’aucun des cinq garçons connus n’ait laissé de descendance.

Jean Baptiste Langevin dit Johnny Falardeau

Né le 13 mars 1855 à Saint-Romuald-d’Etchemin, Jean Baptiste (Johnny) épouse Marie Olier Perreault à Warwick le 1er août 1881.Bien que baptisé Langevin, à son mariage il est identifié comme Johnny Falardeau, employé du Grand-Tronc, fils majeur de Modeste Falardeau et de Julie Fontaine.

Le couple aura au moins deux enfants : Marie Clara Falardeau (1882) et Joseph Antonio Langevin dit Falardeau (1883).

Joseph Antonio, assistant agent à son mariage puis chef de gare, est né le 4 mai 1883 à Victoriaville. Il épouse Marie Esthel Blais le 21 novembre 1905 à Danville. C’est de ce couple que descendent les seuls Falardeau encore vivants que nous avons trouvés jusqu’ici (nous omettrons donc les détails à leur sujet).

Joseph Antonio et Marie Esthel auront au moins un enfant, Paul Julien né 29 décembre 1914 à Saint-Angèle-de-Laval et marié le 29 août 1939 à Victoriaville à Lucille Auger. Nous lui connaissons quatre enfants : Serge (1943-2014), Michel, Pierre et Lyse. Michel, marié à Lisette Caron, est le père de David Falardeau, ingénieur informatique, qui a fait avec sa conjointe Nathalie Gauthier et leurs trois enfants Maxime, Guillaume et Noémie, un périple autour du monde de mars 2012 à mars 2014. Nous avons déjà parlé de ce périple. Pour plus de détails, voir le site web http://www.conam.qc.ca/?p=4875

Mais revenons à l’ancêtre Johnny Falardeau. Après le décès de sa première épouse Marie Olier Perreault, Johnny épouse Delvina Martel le 27 septembre1886 à Victoriaville. Ce couple aura au moins trois enfants, tous identifiés uniquement sous le patronyme Falardeau : Marie Blanche Éva (1887), Joseph Lucien (1889) et Marie Philia (1890).

Il se marie une troisième fois, avec Alphonsine Houle, le 12 mai 1897 à Victoriaville. Au moins six enfants naissent de ce couple : Germaine (1898), Sylvio (1899), Fernand (1901), Jeanne (1903), Émile (1906) et Thérèse (1908). Tous sont identifiés uniquement sous le patronyme Falardeau, sauf Émile (Langevin dit Falardeau) et Thérèse (Falardeau dit Langevin). Nous ne connaissons pas de descendance à Fernand, décédé à 27 ans. Nous savons par contre que Sylvio, marié à Yvonne Mathieu puis à Germaine Lamy, a eu au moins une fille, Denise, mariée à Raymond Mc Carthy. Émile s’est marié à Yvette Major en 1936 (pas de descendance connue).

Louis Langevin dit Falardeau

Né le 29 septembre 1859 à Saint-Christophe d’Arthabaska, Louis est baptisé sous le nom de Langevin. Il épouse d’abord Philomène Racicot à Springfield, Massachussets, le 10 juillet 1886. Décédée le 14 août 1927 à La Patrie, elle est inhumée le 16 en présence de son époux identifié comm Louis Falardeau et de son fils, Joseph Falardeau. Celui-ci, né en 1889, signe Joseph L Falardeau.

À la suite du décès de sa première épouse, Louis Falardeau épouse Cordélia Cennellier ou Cornellier à Scottstown. Nous ne leur connaissons pas de descendance.

Guillaume Langevin dit William Falardeau

Guillaume Langevin est né le 11 novembre 1863. Il épouse (on le nomme alors William Falardeau) Délima Masson le 20 septembre 1885 à Palmer, au Massachussets, puis Émélie Sirois Beaulieu le 12 février 1907 à Auburn, Maine).

Il aura au moins quatre enfants de son premier mariage, tous nés aux États-Unis : George (1886), Albert Joseph (1889), Reina (1891) et Joseph Charles (1893). Nous n’avons rencontré que le nom Falardeau dans ces familles.

Albert Joseph s’est marié au moins deux fois, la seconde fois, sous le patronyme de Falardeau, avec Katie Miners.

Quant à Joseph Charles, baptisé sous le patronyme Falardeau, il sera adopté par Joseph Lalumière. Il épousera Marie Anna Viens le 8 juillet 1912 à Saint-Paul-d’Abbotsford. Leur fils, Paul Émile Falardeau Lalumière, né aux États-Unis, a épousé Yvonne Fontaine le 10 septembre 1932 à Granby. Ses descendants portent le nom de Lalumière.

Recherches infructueuses

Depuis quelques mois, j’ai tenté de découvrir la raison qui a incité certains Langevin à prendre le patronyme Falardeau. J’ai vérifié tous les actes de baptême, mariage ou sépulture auxquels j’ai pu avoir accès pour vérifier un lien possible : parrain, marraine, témoin au mariage, etc. J’ai trouvé très peu de telles mentions et jusqu’ici aucune de celles-ci ne m’a paru concluante. Les voici tout de même :

  • Marie Louise Langevin, deuxième enfant de Jean Langevin et Marguerite Dubois, née le 25 août 1823 à Saint-Nicolas, a comme parrain et marraine Louis Simoneau et Louise Falardeau. Comme la banque de données des Falardeau ne contient aucun Simoneau vivant à cette époque, je présume qu’il ne s’agit pas d’un couple. Et je ne puis identifier cette Louise Falardeau parmi toutes celles qui portaient ce nom à cette époque. J’ai en effet identifié neuf femmes ayant Louise parmi les prénoms, nées entre 1751 et 1803 à Charlesbourg ou Loretteville, aucune sur la rive sud de Québec.
  • Deux enfants d’Octave Langevin et Éloïse Roberge ont un parrain ou une marraine nommé Falardeau : Évariste, le deuxième enfant, a comme parrain et marraine Jean Baptiste Falardeau et Émélie Roberge et Georges Falardeau a comme parrain et marraine Johnny Sylvestre et Émélie Falardeau. Mais comme ces naissances ont lieu en 1874 et 1880, je doute qu’ils puissent nous aider. J’ai quand même tenté de les situer.

Il est possible que Jean Baptiste Falardeau soit le frère d’Octave, (Jean Baptiste était alors âge de 19 ans, ou (moins probable) l’oncle d’Octave, âgé de 52 ans, ou encore un des nombreux Jean Baptiste Falardeau contemporains. Quant à Émélie, il n’y en a aucune dans cette lignée. Dans la base, la seule un peu plausible est Émélie Falardeau née en 1847 à Saint-Barthélémy, mariée à Onésime Pontbriand le 8 février 1869 à Saint-Guillaume-d’Upton.

  • Enfin, Marie Clara Falardeau, fille de Johnny et Olier Perreault, née le 6 mai 1882 à Victoriaville, a comme parrain et marraine Octave Falardeau et Philomène Fontaine. Mais cet Octave est sans doute le frère de Johnny.

J’ai tenté également de vérifier si un événement aurait pu inciter ces personnes à vouloir changer de patronyme : encore rien de ce côté. Je continue donc les recherches et serais heureux de toute aide qui pourrait me parvenir.

Quoi qu’il en soit, nous sommes très heureux de compter ces « nouveaux » Falardeau dans notre grande famille. Longue vie à toutes et à tous.

François Falardeau ffalardeau@hotmail.com

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>