(Ce texte de François Falardeau a été originalement publié dans Le Feu Ardent, volume 3, numéro 2, novembre 2013.)

Plusieurs d’entre nous en rêvaient depuis plusieurs années, et il s’est enfin réalisé, ce voyage au pays de notre ancêtre Guillaume Follardeau.

Onze membres et proches de l’Amicale Falardeau sont partis du Québec au début de septembre pour un voyage en Charente-Maritime. Quatre autres nous ont rejoints le mercredi 11 septembre en provenance d’Alsace.

Marie-Hélène Falardeau a résumé le tout dans un blogue accessible à partir du site de l’Amicale. Je présenterai seulement les grandes lignes, en mettant davantage l’accent sur la journée à Bignay.

Les onze se retrouvent d’abord à La Flotte, sur l’île de Ré, où ils sont accueillis par Nathalie Bergeron, amie de Marie-Hélène depuis 1984 retrouvée. Visite de l’île avec une excellente guide. Souper à La Rochelle pour certains.

Je résume le voyage en quelques lignes et photos, Mario commence ses impressions de voyage qui se poursuivront dans les prochains bulletins. Le lundi, Rochefort où nous découvrons l’Hermione, une réplique d’un navire du 18e siècle, puis Brouage, village natal de Samuel de Champlain, et le fort Louvois. Certains finissent la journée à l’île d’Oléron.

Le mardi, un détour en Charente, à Cognac. Visite de la ville, et pour certains découverte-dégustation à la distillerie Hennessy (de l’excellent cognac, hein, David!).

Le mercredi, Saintes : visite de la ville, accueil au Cercle généalogique de Saintonge, et enfin l’amphithéâtre galloromain.

Au Cercle généalogique de Saintonge. De gauche à droite : Christian Siguret, David Houle, Lionel Angers, Mario Falardeau, Danielle Chaput, Jacqueline Prost, Jean Falardeau, Marie Falardeau, François Falardeau, Céline Dumais, Ramon Rodriguez et Jean-Claude Texeraud. Photo : Marie-Hélène Falardeau.

Le jeudi 12, le groupe, maintenant de quinze, passe la journée à La Rochelle.

Les voyageurs prennent une pause devant les tours de La Rochelle.
Photo : Marie-Hélène Falardeau.

Enfin, le vendredi, c’est le clou du voyage avec la rencontre prévue depuis longtemps à Bignay. J’ai parlé un peu avant du décès de Joël Touzet, maire de Bignay, quelques jours auparavant. Cependant, grâce surtout à l’implication de Cyrille Grandcamp et de l’Association Val de Boutonne-Louisiane-Québec et à la collaboration de Catherine Touzet, veuve de Joël Touzet ainsi que de la mairie de Bignay, la rencontre a été maintenue et s’est déroulée dans une atmosphère conviviale malgré les circonstances difficiles.

L’Amicale possède maintenant des armoiries. Grâce à l’implication de Mario Falardeau, ces armoiries, accompagnées d’un texte en lien avec l’origine bignaysienne de Guillaume Follardeau, se sont retrouvées sur une plaque de granit que nous avons remise à la veuve de Joël Touzet et au maire suppléant de Bignay. Et pendant que nous prenons un rafraîchissement au restaurant Le Marronnier, le personnel de Bignay pose la plaque. Vite fait, bien fait.

Puis c’est le dîner à Néré, suivi de la visite guidée de la Maison des deux France, et la découverte-dégustation au vignoble Les Raisins de l’Abbaye, à Asnières-la-Giraud. Enfin, un souper au Vivier gaulois de Bignay, préparé par des habitants de Bignay et des membres de l’Association Val de Boutonne-Louisiane-Québec. Une soirée festive, où, malgré les circonstances, on échange entre Québécois et Français dans une atmosphère conviviale.

Merci à tous ceux, du Québec et de la France, qui ont contribué à faire de ce voyage une semaine mémorable.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.