« Tiens, tiens! Des Falar d’eau à la mer !!! (:-) Seraient-t-ils en train de refaire le périple de leur ancêtre Guillaume Follardeau, soldat de la Marine, compagnie de St-Jean en 1687 ? Au nom du conseil d’administration de l’Amicale Falardeau je vous souhaite Bons Vents et que Dieu vous garde « sur la mer » et vous ramène au port avec pleins d’aventures à nous raconter.

Mario Falardeau V.P. Amicale Falardeau www.falardeau.ca , Pour suivre leurs aventures sur le réseau du Capitaine : Sueño

Le 2 avril prochain, la famille Falardeau quitte Saint-Bruno pour aller vivre sur un bateau dans les Caraïbes pour 18 mois.

 

Voici un article de Pierre-Alexandre Maltais, extrait du Journal de Saint-Bruno – 23 mars 2012 (Communautaire > Divers)


 

Une famille à la mer

La famille Falardeau, qui habite Saint-Bruno, s’apprête à entreprendre une aventure hors du commun. À partir du 2 avril prochain, David Falardeau, Natalie Gauthier et leurs trois enfants, mettront leur vie sur pause et partiront vivre à bord d’un catamaran. Direction : la mer des Caraïbes jusqu’en août 2013.

Partir vivre sur un bateau pendant plus d’un an, c’est bien beau, mais ça comporte son lot de défis. Travail, logement ou éducation des enfants; c’est toute sa vie qu’il faut repenser. Le couple a donc dû trouver un nouveau locataire pour son logement, quitter son emploi respectif et sortir les enfants de l’école.

Si Natalie Gauthier est travailleuse autonome, David Falardeau, lui, est un ingénieur informatique salarié. Elle souligne que le départ est une chose, mais qu’il faut aussi penser au retour. «On est rendu assez loin dans nos carrières pour que les gens voient qu’on a une certaine valeur. Le patron de mon mari a accepté de lui accorder son congé en lui assurant qu’il aurait une place à son retour», illustre la mère de famille.

Vivre son rêve

Il ne s’agit pas d’une première expérience pour les parents et les enfants, eux qui ont déjà navigué autour de la Corse, en mer Méditerranée et dans les Bahamas pour des durées de trois semaines. Cette fois, on parle d’un périple d’une année et demi avec les trois enfants Maxime, Guillaume et Noémie, âgés de 7 ans à 12 ans. «Les Caraïbes, c’est l’endroit idéal pour une première expérience en famille. C’est une zone relativement sûre. On demeure protégé par les Îles tout en évitant la haute mer et les pirates», explique Mme Gauthier. La famille résidera en permanence sur un catamaran de 43 pieds comprenant « toutes les installations » pour vivre confortablement sur la mer. On retrouve des chambres pour tous, deux salles de bains, cuisine, salon et patio extérieur. Le bateau à voile, acquis au coût de 200 000$, peut aussi être propulsé grâce aux moteurs en cas de besoin. Natalie Gauthier rappelle qu’il est nécessaire de vivre ses rêves à fond. «Si j’avais écouté tous les commentaires négatifs, les mises en garde contre les dangers potentiels, je n’aurais pas embarqué ma famille là-dedans. Il faut croire en ses rêves. Avec de la planification et de la volonté, rien n’est impossible», clame-t-elle.

Éducation maison

«C’est essentiel que les enfants poursuivent leur éducation pendant le voyage et que ça demeure basé sur ce qui se fait à leur école», précise Natalie Gauthier. À raison de deux heures par jour, les enfants seront tenus d’étudier les mêmes compétences qu’ils doivent acquérir à l’école. Ils comptent aussi alimenter un blogue relatant leur périple et qui sera mis en ligne à la disposition de leurs camarades de classe.


 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.