(Extrait du Bulletin mensuel de l’Amicale généalogique Falardeau, volume 1, numéro 11, décembre 2008.)

Il était fils unique d’Adjutor et de Mélanie Duchesneau et petit-fils de Joseph (né à Saint-Ambroise). Né à Loretteville le 23 avril 1932, il est devenu citoyen d’Arvida (Saguenay) en 1942. Il est de la dixième génération de Falardeau depuis l’arrivée de Guillaume en Nouvelle-France. Il a débuté sa carrière dans l’enseignement dans le domaine du génie mécanique, puis a œuvré au niveau de la direction du Cégep de Jonquière. Il s’est fortement impliqué dans divers organismes à caractère communautaire, historique et généalogique.

Joseph-Émilien Falardeau.
(Photo : Serge Lavoie.)

Il avait un esprit très ouvert et était d’une rigueur exemplaire. Passionné des voyages et de l’histoire, JEF, comme tout le monde l’appelait, a débuté son intérêt pour la généalogie vers la fin des années 1990. Je crois qu’il voulait en savoir plus sur les Falardeau parce qu’étant enfant unique et isolé des autres Falardeau (déménagement au Saguenay en bas âge, à une époque où les gens ne voyageaient pas aussi facilement qu’aujourd’hui), il n’avait eu que très peu d’informations sur ceux-ci. Il voulait également laisser cet héritage à ses quatre enfants.

La généalogie était un simple passe-temps au début. Puis il a voulu concentrer toute l’information possible sur les Falardeau. Il s’est donc mis à la tâche en retraçant et épluchant les différents documents disponibles dans les archives, visitant les cimetières et communiquant directement avec certains autres Falardeau. Toujours avec sa rigueur caractéristique, il a vérifié chaque information en validant avec les archives et registres de l’état civil du Québec, et parfois de l’extérieur. Vers 2004-2005, il a complété l’information sur les huit premières générations (je dirais à 90 %). Décédé en mars 2008, il ne pourra plus nous guider dans ses travaux.

Il avait très à cœur que le résultat de ses travaux puisse être disponible à tous ceux qui y voient un intérêt et ce, sans frais. En ce sens, il a édité une compilation et en a remis un exemplaire à la Société de généalogie du Saguenay–Lac-Saint-Jean et un à celle de Québec. Dans cet esprit, nous avons transmis les fichiers de ses travaux à François Falardeau, qui les rend accessibles à tous. C’est l’héritage qu’il lègue à toute la grande famille des Falardeau.

Ses enfants, Louise, Hélène, Jacques et Paul, 11e génération.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML étiquettes et catégories:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.